5 exercices de visualisation, d’imagerie mentale

Le coureur ou la coureuse se divise en 3 morceaux [les 3 « C »] :

CŒUR: C’est ton moteur, celui qui gère ton énergie. Tu dois respecter ses limites et écouter les signes de fatigue qu’il te donne.

CORPS: C’est ton « char », celui qui avance grâce au moteur. Tu dois en prendre soin au niveau mécanique et respecter ses limites. S’il est brisé ou cassé, tu dois consulter un spécialiste. 

CERVEAU: C’est le module intelligent qui contrôle tout, c’est le pilote de ta course. Il est là pour la motivation, la visualisation, la préparation de stratégie. Ton cerveau doit guider tes réflexions positives et atténuer tes craintes, tes pensées négatives et la démotivation. C’est de lui dont je parle aujourd’hui!

Une des facettes fascinantes de la préparation à un défi, c’est la visualisation, une branche de l’arbre du «CERVEAU». La clé principale du succès est celle qui ouvre la porte à la focalisation sur ce que tu souhaites et ce que tu désires et non le contraire. La phase la plus difficile en période de stress est de canaliser cette force de l’esprit pour attirer réellement les choses que vous désirez.

Voici cinq trucs de visualisation, d’imagerie mentale, qui pourraient apporter une touche magique à tes performances.

1 – Le Parcours

La veille ou quelques jours avant le défi, prends ta voiture et roule le parcours avec le compteur de kilomètres. À chaque tournant et chaque montée, imagine-toi au pas de course jusqu’à l’arrivée. La reproduction du parcours absorbera quelques craintes et questionnements inutiles, comme si tu passais la balayeuse dans ton CERVEAU. Si tu peux le faire en marchant (distance de 10km ou moins), ça vaut la peine. Imagine-toi ralentir un peu avant la pente du prochain virage et vivre la finale en sprint. Près du site d’arrivée, prends le temps de stationner la voiture, t’asseoir et relaxer 5 à 10 minutes avec ton porte-bonheur (voir point 4).

2 – L’objectif sur le réfrigérateur

Écris sur un bout de papier ton objectif et colle-le sur le frigo (je sais, on doit dire réfrigérateur). Chaque jour, tu le verras et tatoueras ces quelques mots dans ton CERVEAU. Tu peux en coller partout et demander à tes enfants de te dessiner, bras en l’air et sourire au visage, au fil d’arrivée! Affiche ce dessin à un endroit où tu es certain de le voir tous les jours : près du lit, entrée de salle de bain et le fameux frigo (je sais, on doit dire réfrigérateur).

3 – Fermer les yeux

Ferme les yeux. Imagine-toi à la ligne de départ, le CŒUR qui bat et le CORPS prêt. Imagine l’odeur, le bruit ambiant, le stress collectif qui se dégage autour de toi, parmi les participants. Imagine toi confiant et bien dans ton corps. Salue tes proches qui sont venus te voir et t’encourager. Cet exercice doit se faire dans le calme et en mode «relaxation». Si t’es chanceux, cet exercice de visualisation te suivra dans un rêve et l’effet se multipliera. Un grand bien pour ton CERVEAU.

4 – Un porte-bonheur

Ajoute dans ton quotidien un porte-bonheur. Ça peut-être ton dossard, tes souliers de course, un bracelet fabriqué par ta fille de 9 ans ou n’importe quoi qui apportera un sentiment de réconfort pour le CERVEAU. Même les sprinteurs olympiens en ont au cou en finale. Malgré le poids d’un collier ou de boucles d’oreilles, ces athlètes ont compris que dans la balance, le positif est plus fort que le négatif.

5 – Les histoires des autres

Les histoires des autres donnent la motivation, la confiance et brassent nos idées. Comment s’en nourrir? La musique, un film ou un livre peut te faire un bien énorme pour le CERVEAU avant ton défi. Tu peux aussi voler quelques citations et les coller un peu partout dans ton environnement : maison, bureau, auto, frigo (je sais, on doit dire réfrigérateur), miroir, fond d’écran, etc …

En voici une en terminant, extraite du film «INTO THE WILD» qui résume les éléments principaux sur la visualisation! Ça dit tout.

« Its not always necessary to be STRONG, but to FEEL STRONG »
– citation du film INTO THE WILD

Bon défi!

 

 

 

4 réflexions au sujet de “5 exercices de visualisation, d’imagerie mentale”

  1. Merci Hugo!

    Cinq suggestions toute simples, faciles à mettre en pratique et, surtout pleines de bon sens!

    Je les mettrai en application, elles m’aideront c’est certain.
    En fait je pense que ca nous aidera tous et toutes! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire