Reprendre le contrôle de mon corps (entrevue avec Elisabeth)

Entrevue avec Elisabeth Roy-Drouin

Quand avez-vous commencé à courir?

J’ai commencé à courir cette année au mois de juin. Donc, il y a 6 mois.
 
Pourquoi avez-vous commencé à courir?
 
J’ai commencé à courir suite à des bouleversements dans ma vie personnelle. J’ai pris conscience que je devais m’accorder plus d’importance dans ma propre vie. J’ai donc décidé de reprendre ma santé en main. J’ai été inspirée par ma famille proche. Ma mère a commencé à courir dans la soixantaine, ce qui a également inspiré ma soeur. Plusieurs membres de ma famille élargie sont aussi des coureurs. Nous avons d’ailleurs un groupe Facebook où tous les membres de la famille partagent leurs succès et s’encouragent. J’ai donc décidé d’emboîter le pas et de m’acheter des souliers de course. J’avais toujours rejeté l’idée (même 2 semaines avant l’achat des souliers) que je pouvais courir, car il m’était impossible de courir 2 coins de rues sans être complètement essoufflée. Alors, c’était un grand défi pour moi.
 
Peux tu nous parler un peu de l’entraînement que tu fais? Est-ce que tu suis un programme?
 
Mon premier événement auquel j’ai participé est le Défi Entreprise 2018. Au départ, je ne voulais pas m’inscrire, car j’avais fait seulement 5 sorties d’intervalles course/marche. Ma plus longue sortie était de 4km! Ma soeur a essayé de me convaincre sans succès. Elle a demandé à mon amie qui s’était inscrite avec l’objectif course/marche de me convaincre et cela a finalement fonctionné. J’ai réalisé qu’on avait le droit de reprendre notre souffle en marchant pendant une course et que nous n’avions pas besoin d’être un athlète pour s’inscrire. Il suffit seulement d’avoir la motivation de vouloir se surpasser pour en retirer une grande fierté. L’exaltation de la course, les encouragements de tous, l’excitation d’avoir réalisé quelque chose qu’on ne pensait pas possible, tout y était pour me donner la piqûre. J’ai donc participé à deux autres courses de Défis : Défi de la Côte-de-Beaupré et le Défi de la Cité-Limoilou. Pour ces deux courses, j’ai également inscrit mes deux enfants au 1 km. De plus, j’ai participé à deux 2 courses thématiques: la Foam Fest et la Total Zombie.
 
Ce que j’aime du monde de la course, c’est que tous les niveaux sont les bienvenus! Peu importe le temps que nous prenons pour faire la course, il n’y a aucun jugement, que du plaisir et des encouragements.
 
Qu’est-ce que tu dirais à une personne qui ne court pas présentement et qui voudrait débuter la course à pied?
 
Je dirais à cette personne de croire en soi, que tout est possible. Que cela ne prend pas 6 mois pour être accro à la course. Quelques sorties et la différence est tellement frappante sur notre cardio et notre énergie qu’on en veut toujours plus! Sans négliger que j’ai perdu jusqu’à maintenant 27 livres sans faire de régime, mais plutôt en adoptant un nouveau mode de vie! J’ai énormément gagné sur ma santé et mon énergie, j’ai l’impression de reprendre le contrôle de mon corps et je le recommande à tous 🙂 

7 réflexions au sujet de “Reprendre le contrôle de mon corps (entrevue avec Elisabeth)”

  1. Bonjour. J’ai 64 ans. Je me suis entraînée lorsque mes enfants étaient petits. Et puis maintenant plus rien. Je suis plus essoufflée et mal au dos. Un excès de poids.
    Comme j’aimerais courir. J’ai l’impression qu’il est trop tard. Quoi faire pour que je sente à nouveau la fierté et le bien-être.
    Vous êtes motivante mais toute jeune.
    France C

    Répondre
      • Bien que je sois plus jeune (38 ans) j’ai commencé à courir progressivement . J’ai certains ennuis de santé et des douluers physiques qui me faisaient craindre de ne pas pouvoir y arriver.
        J’ai donc choisi de suivre un cours de jogging.
        oui oui un cours de jogging.
        offert par cardio plein air.
        nous étions donc tous des débutants, la progression était adapté au besoin d’un débutant. Les entraineurs sont à l’écoute des besoins de chacun etc…
        bref, maintenant je ne me considère pas comme une joggeuse mais je fais des sorties 2 fois par semaines en automne, printemps et été et une fois par semaine l’hiver. Pour moi, l’alternance marhce/course est encore un besoin mais je peux enchainer un 10-12 minutes de course en continu et l’amélioration est encore au rendez vous 🙂

        Répondre
      • Oui, tout est possible ! Comme le dit Élisabeth dans l article, c’est notre mère qui s’est mise à la course alors qu’elle est dans la soixantaine… et qui a contaminé ses filles : Élisabeth et moi ! Essayez le en respectant votre rythme et vous pourriez attraper la piqûre et entrainer vous aussi vos proches dans cette belle folie ! 🙂

        Répondre
  2. Oui c’est possible, à tout âge, j’ai commencé a 63 ans, j’en ai 71 et je fais au moins 2 demi par année ainsi que des 5 et des10km.je cours 4 jours/semaine et je suis toujours un programme pour ma sécurité .
    Osez France et Sylvie , c’est possible

    Répondre

Laisser un commentaire