Recommandations canadiennes pour l’activité physique pendant la grossesse

Lecture de 464 mots (3min)
L’Activité physique pendant la grossesse est un sujet délicat. Tout ce qui peut survenir pendant cette période de la vie revêt une importance particulière, sans même les avoir vu, ni entendu, on est déjà attaché à ces futurs-nouveaux-nés. Avant d’y aller avec les nouvelles recommandations canadiennes, je dois vous avertir, il y a une longue liste de contre-indication, que je mettrai à la fin.

Recommandations 

  1. Toutes les femmes sans contre-indications devraient être actives pendant la grossesse.
  2. Les femmes enceintes devraient accumuler au moins 150 minute d’activité physique d’intensité modéré chaque semaine afin d’avoir des bénéfices sur la santé et une réduction des risques de complication.
  3. L’activité physique devrait être accumulé sur au minimum 3 jours par semaine, mais il est recommandé d’être active chaque jour.
  4. Les femmes enceintes devraient incorporer une variété d’exercices aérobies et de renforcement musculaire afin d’obtenir plus de bénéfices. Ajouter du yoga ou des étirement légers pourrait aussi être bénéfique.
  5. Des exercices de renforcement du plancher pelvien devraient être effectués sur une base quotidienne pour réduire le risque d’incontinence urinaire. Une bonne technique est recommandée pour obtenir des bénéfices optimaux.
  6. Les femmes qui se sentent étourdies, nauséeuses ou qui se sentent mal lorsqu’elles sont sur le dos devraient éviter la position.

Contre-indications

Contre-indications absolues

  1. Membranes rupturées
  2. Travail prématuré
  3. Saignement vaginaux non expliqué
  4. Placenta praevia après 28 semaines de grossesse
  5. Pré-eclampsia
  6. Cervix incompétent
  7. Restriction intrautérine
  8. Triplets et plus
  9. Diabète de type 1 non controlé
  10. Hypertension non controlé
  11. Problème thyroïdien non controlé
  12. Autre problème d’ordre cardiovasculaire, respiratoir ou systémique.

Contre-indications relatives

  1. Pertes de grossesse récurrentes
  2. Hypertention gestationnelle
  3. Historique de naissance prématurée spontanée 
  4. Léger problème d’ordre cardiovasculaire ou respiratoire
  5. Anémie symptomatique
  6. Malnutrition
  7. Trouble de l’alimentation
  8. Jumeau, après la 28e semaine
  9. Autre condition médicale significative

Précautions à prendre dans l’activité physique prénatale

  • Éviter l’activité physique à température élevée, surtout avec un haut degré d’humidité.

  • Éviter les activité qui impliquent des risque de contact ou des risque de chute
  • Éviter la plongée en apnée
  • Si vous vivez en général à basse altitude (moins de 2500 m), évitez de faire de l’activité physique à haute altitude (plus de 2500 m). 
  • Si vous prévoyez faire de la compétition ou faire beaucoup plus d’activité physique que ce qui est recommandé, obtenez la supervision d’un obstétricien qui connaît l’impact de l’activité physique à haute intensité sur le foetus et la mère
  • Maintenir une nutrition et une hydratation adéquate
  • Connaître les raisons d’arrêter l’activité physique et consulter un spécialiste de la santé s’il y a lieu

Raisons d’arrêter l’activité physique et de consulter un spécialiste de la santé

  • Respiration courte persistante et excessive, qui ne se résorbe pas au repos

  • Douleur dans la poitrine intense

  • Contraction utérines régulières et douloureuses

  • Saignement vaginaux

  • Pertes de fluides vaginaux indiquants la rupture de la membrane

  • Étourdissements persistants qui ne se résorbent pas au repos.

——————–
Vous aimerez peut-être :

Je n’aime pas courir avec une poussette (texte de )

1 réflexion au sujet de « Recommandations canadiennes pour l’activité physique pendant la grossesse »

Laisser un commentaire