Un coureur averti en vaut deux