Pourquoi faire « simple » quand on peut faire « compliqué » ?