Si tu veux améliorer ta technique de course, n’y pense pas trop

En lisant le blogue d’Alex Hutchinson (un de mes blogueurs scientifiques préféré), j’ai appris l’existence d’une nouvelle étude sur la technique de course très intéressante.

Dans l’étude, l’économie de course est comparée dans 3 situations différentes :

  • Le coureur pense à sa technique de course;
  • Le coureur pense à sa respiration;
  • Le coureur se concentre sur le paysage.

Dans l’étude, les coureurs les plus efficaces sont ceux qui se concentrent sur le paysage.

Ça revient donc à ce que je pense sur la technique de course depuis longtemps : laisse la nature et l’expérience faire son travail. Voici d’ailleurs quelques articles que j’ai écrit sur le sujet :

Sauf que l’article scientifique va un peu plus loins. En fait, l’objectif de l’étude est vérifier s’il est préférable de se concentrer sur des facteurs internes (technique de course / respiration) ou sur des facteurs externes (paysage).

On comprend par ces résultats, que, pour être le plus efficace possible, il est préférable de poser son attention sur des facteurs externes, comme les compétiteurs ou le paysage, plutôt que de se concentrer sur des facteurs internes.

Ma recommandation ne change donc pas : si vous désirez changer votre technique de course, allez-y très graduellement, en travaillant un point à la fois et environ 1 minute par entraînement. Le reste du temps, prenez du plaisir à courir et laissez votre esprit vagabonder!

8 réflexions au sujet de “Si tu veux améliorer ta technique de course, n’y pense pas trop”

  1. C’est exact. La course est un mouvement naturel. En 2019, ça va faire 40 ans que je cours et je me suis jamais concentré sur ma technique de course. Oui, le paysage et surtout, le vagabondage des pensées. Et pourtant, Garmin me dit toujours que je suis en haut de 180 pas minute…

    Répondre
  2. Bien d’accord moi aussi. 47 ans que je cours et jamais de blessure même si c’est le talon de mes chaussures qui use en premier. Je ne crois pas que j’aurais encore du plaisir à courir si je devais penser constamment à ma technique. Salut

    Répondre
  3. Oh! Que j’aime cette conclusion!!! Je me suis toujours dit, après 4 ans à courir, que s’il fallait que je travaille ma technique de course pour courir, que je m,arrêterais sûrement par ennui! Quand je pense trop à mon corps, ma fatigue, j’ai plus envie de lâcher! Pour moi, courir égale explorer, penser, profiter de l’extérieur, comme vous dites, vagabonder… Merci de mettre cette belle nouvelle (pour moi) en lumière!

    Répondre
  4. J’ai commencé récemment ce que Daniel recommande. Pendant une sortie, je me concentre quelques minutes sur la technique; ensuite, je laisse mes pensées voyager… Et lors de la longue sortie durant le weekend, je me concentre sur les conversations avec les autres complices de la course.

    Répondre
  5. 35 ans que je cours, et aujourd’hui après des années de compétition, j’admire les paysages, je prends du plaisir à chaque sortie et peu m’importe ma technique…..
    Belle journée à vous tous

    Répondre
    • Je mettrais un bémol. Je cours depuis des décennies et j’ai assez bien intégré un bon nombre des facteurs qui me permettent de courir efficacement et sans me blesser. Je suis donc à même de me concentrer sur le paysage, ce qui est très jouissif. Mais je vois de très nombreuses personnes courir très mal.
      Je crois que comme c’est le cas dans toutes les disciplines, on doit se concentrer sur la technique jusqu’à ce que la technique devienne un réflexe. Alors seulement, le corps gère les mouvements en mode automatique. Beaucoup de facteurs sont très importants dans la technique de course. Les gens ne parlent souvent que de l’attaque du pied lors de la foulée, mais il y a aussi l’axe de mouvement des jambes, la dispersion de l’énergie dans l’ensemble du corps, l’état d’esprit, etc.
      Je ne crois pas que tous ces facteurs peuvent se mettre en place spontanément sans qu’on ait à faire un effort pour raffiner la technique globale.

      Répondre
  6. Bonjour,
    Il y a exactement 7 ans que je me suis mise au sport(course à pied et musculation ).
    J’ai lu que c’est important de se concentrer sur la sensation au niveau du corps et sur la technique. L’effet est comparable à la méditation car il s’agit d’une prise de conscience du moment présent et de soi-même.
    Mon esprit vagabonde toujours et je me forçais à être plus concentrée.
    Maintenant, je vais continuer d’apprécier délicieusement la nature et le paysage!
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire