Le plus petit pas possible – un conseil pour les coureurs

Dernièrement, j’ai eu la chance de donner une conférence au colloque annuel de GP-Québec et un des points dont j’ai parlé lors de ma conférence, c’est l’inertie.

L’inertie, c’est la tendance d’un corps à conserver sa vitesse : en l’absence d’influence extérieure, tout corps ponctuel perdure dans un mouvement rectiligne uniforme. (Wikipedia)

En gros, sans influence extérieure, un objet continue sur sa trajectoire, à la même vitesse.

Je trouve très intéressant de voir que le principe de l’inertie s’applique parfaitement à la course à pied et à l’entraînement. Plus tu t’entraînes, plus tu as le goût de t’entraîner. Moins tu t’entraînes, moins tu as le goût de t’entraîner.

Lors que je courais de façon plus compétitive, et que j’obéissais religieusement à des mésocycles d’entraînement pendant lesquels le volume augmentait pendant 3 semaines, puis redescendait pendant 1 semaine, je me souviens que 2 moments étaient plus difficiles : lorsqu’à la fin des 3 semaines de volume élevé, je devais ralentir et à la fin de la semaine de petit volume, lorsque je devais recommencer à m’entraîner de façon plus intense.

En gros, on a tendance à continuer à faire ce qu’on fait déjà.

Comment vaincre cette inertie?

En faisant un tout petit pas. Quand vous roulez avec votre voiture, vous devez aller à 1 km / heure avant de pouvoir aller à 10, 20 ou 30 km/h.

Quand vous voulez faire tourner votre voiture, vous ne donnez pas un coup de volant, vous tourner légèrement le volant, puis tournez de plus en plus vite.

Quand vous ralentissez, vous n’appuyez pas fortement sur le frein, vous appuyez légèrement, puis de plus en plus fort.

Donc si vous désirez changer une habitude, faites un tout petit pas. Par exemple, vous désirez commencer à faire de la musculation pour prévenir les blessures. Au lieu de vous inscrire au gym, d’y aller pendant 3 semaines, puis abandonner, je vous suggère de commencer par un court programme que vous pouvez faire à la maison en 1 à 3 minutes.

Même chose si vous désirez  courir plus. Courez 1 minute de plus que la semaine dernière.

Même chose si vous désirez dormir plus, couchez vous 1 minute plus tôt qu’hier.

Bon succès!

6 réflexions au sujet de “Le plus petit pas possible – un conseil pour les coureurs”

  1. J’adore cet article. C’est aussi simple que ça. J’essai de l’appliquer avec plus ou moins de succès, jusqu’à ce que mon corps me donne des signes que la progression est trop rapide. Vaut mieux une progression lente, qu’une progression qui se termine en blessure!

    Répondre
  2. J’aime beaucoup cet article. Cet hiver, je cours deux fois semaine. Contrairement à l’été, je ne regarde pas du tout le kilométrage parcouru versus le temps. Je veux que ce soit par plaisir. Je me dis que c’est un 35 minutes de cardio, c’est tout. Cependant, plutôt que d’augmenter la vitesse , je vais ajouter 3 à 5 minutes par semaine. L’hiver, je me mets moins de pression et ça m’encourage. Il y aura toujours le temps de s’occuper plus du chrono à la fin du printemps.

    Répondre

Laisser un commentaire